Un père et son fils en patrouille – Par Nelson Fecteau

Thetford Mines, le 26 mars 2018 — L’agent MATHIEU BOUCHER, jeune policier patrouilleur a fait son entrée en service à la Sûreté Municipale de Thetford Mines en mai 2017, après avoir complété sa formation à l’École nationale de police du Québec, et son père, Richard Boucher, policier à la Sûreté du Québec, au poste autoroutier du Grand-Québec ont eu l’occasion aujourd’hui de patrouiller ensemble dans les rues de Thetford Mines.
Au cours des 119 années d’existence de la Sûreté Municipale de Thetford Mines, c’est la seconde fois où un père et son enfant tous deux policiers, seront réunis dans la même voiture de patrouille pour une journée. La première fois où il a été possible de vivre un tel moment dans l’histoire du Service de police de Thetford Mines a eu lieu en septembre 2005 où le policier patrouilleur Réjean St-Hilaire avait sillonné les rues de la ville avec sa fille France St-Hilaire, qui aujourd’hui fait carrière à la Sûreté du Québec.
Mathieu Boucher a grandi en voyant son père Richard, qui a débuté sa carrière en mai 1988, à la Sûreté municipale de Sept-Îles, comme policier-pompier. En 2001, les policiers de cette municipalité ont été intégrés à la Sûreté du Québec. Puis en 2013, l’agent Boucher «père» a continué sa carrière de policier au poste autoroutier du Grand-Québec.
À l’aube de ses 30 années de carrière, Richard Boucher a eu l’occasion de passer la journée en patrouille dans la ville où son fils amorce sa propre carrière. Les récits des interventions que Mathieu pourra lui évoquer et la nature des appels auxquels ils répondront, rappelleront assurément au père ses années passées à patrouiller la ville de Sept-Îles, tant comme chef d’équipe, technicien alcootest ou patrouilleur de sentiers de motoneige et VTT. Il pourra du même coup faire état de sa propre expérience d’agent de la paix auprès des autres jeunes policiers thetfordois en service ce jour-là.

Partagez!
Ce contenu a été publié dans Actualité TVCRA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *